Gérard Meudal
10/02/2006

Le commissaire Proteo Laurenti, [..] dans le genre du policier quinquagénaire qui n’a pas beaucoup d’illusion,  représente une variante originale.

Le roman de Veit Heinichen apporte une note originale au mythe littéraire triestin. Plus qu’un décor, la cité devient un personnage, et les préoccupation de ses habitants contrastent avec les rouages du crime organisé.

A ciascuno la sua morte

Gérard Meudal, Le monde, 10/02/2006

Le monde

[FR] Le commissaire Proteo Laurenti représente une variante originale

Leave a Reply